douane roissy

Selon que vous soyez puissant ou misérable, saoudien ou sans-papier…

Selon que vous soyez puissant ou misérable… La citation de Jean de la Fontaine a pris une fois de plus tout son sens le 16 juin alors qu’un voyageur saoudien a tranquillement passé la douane à Roissy en toute illégalité avec 500 000 euros en cash !

Pas la même loi pour tous…

Pendant qu’Emmanuel Macron affirme qu’il faut expulser davantage les étrangers en situation irrégulière, que Crapule News, le RN et consorts s’acharnent sur les migrants, de drôles de choses se passent à nos frontières. Ma citation “Tapis rouge et plage privée pour les Emirs, tapis noir et prison sale pour les sans-papiers” s’est une fois de plus vérifiée mercredi 16 juin à Roissy. Selon le journal Le Monde, un ressortissant saoudien a réussi l’exploit de passer à la douane avec 500 000 euros sans déclaration préalable. Or, la loi française impose à tout voyageur arrivant sur son sol de déclarer toute somme supérieure à 10 000 euros.

Des ordres venus d’en haut

A leur arrivée à Roissy et en provenance de l’aéroport de Djeddah, deux saoudiens avaient retenus l’attention des douaniers. Ils affirmaient n’avoir rien à déclarer. Après vérification, l’un des deux hommes avait dans sa valise de nombreuses liasses de 50 livres sterling, 50 et 100 euros. Celui qui l’accompagnait affirma de suite être un diplomate. Forcément, ça calme. On met alors les deux passagers dans une salle en attente de plus de renseignements. L’information remonte jusqu’au ministère des Affaires étrangères. Pour les douaniers, il s’agit d’un cas caractérisé de “manquement aux obligations déclaratives” punissable d’une lourde amende. Seulement, selon que vous soyez puissant ou misérable… Ordre est donné par deux ministères et leur hiérarchie de les laisser passer et en plus en leur présentant leurs excuses ! L’astuce a été trouvé : déclarer l’argent liquide sur Internet en zone internationale, la frontière française n’étant pas officiellement franchie.

De bien belles vacances !

Les voyageurs ont donc pu tranquillement prendre leur vol pour Nice où un éminent membre de la famille royale passe ses vacances. Avec 500 000 euros, on imagine qu’il va pouvoir vivre de bons moments ! Au moins, quelques commerces et restaurants pourront-ils profiter de cette manne financière. A moins que ce soit pour d’autres affaires ? Ne jetons pas le discrédit sur un régime déjà corrompu depuis longtemps. OUPS ! On imagine aussi comment les douaniers ont dû avaler leur chapeau avec cette histoire. On espère juste que le lanceur d’alerte ne sera pas inquiété ni freiné dans sa carrière. Enfin, un adage pourrait très bien aussi correspondre à cette situation : faible avec les forts et fort avec les faibles. Ce n’est pas nouveau, ça ne date pas de 2017, mais ce fait est révélateur d’injustices subies au quotidien par celles et ceux qui n’ont pas voix au chapitre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :